Le Pass Foncier À Marseille Pour Relancer Les Logements Sociaux.

Le Pass foncier débarque à Marseille. Pour faire face au déséquilibre entre l’offre et la demande de logements sociaux, la mairie de la cite phocéenne a décide d’appliquer le dispositif dès la fin novembre. Concrètement, avec le Pass Foncier, même les ménages les plus pauvres peuvent devenir propriétaires en acquérant en deux temps la maison et le terrain.

Il est vrai que l’écart entre le nombre de logements sociaux disponibles (seulement 71 800 à ce jour) et la demande actuelle (plus de 32 800 dossiers enregistres jusque avril 2009) est passablement énorme d’où le souhait légitime de la mairie d’accélérer un peu les choses.

Une première tentative dans ce sens avait déjà été faite au travers du chèque premier logement (CPL) en 2006 sans pour autant donner toute satisfaction. Des 2 000 constructions de logements par ans ambitionnées initialement il n’y en a eu que 850 en 2009. Un plan prévoyait alors la construction de 5 000 logements par an dont 1 500 sociaux…

L’arrivée de cette nouvelle mesure de soutien à l’immobilier est bien évidemment une aubaine pour les promoteurs. Leur manque d’enthousiasme à l’égard du CPL était à l’origine du relatif échec de ce dernier. Pour éviter la construction effrénée de logements sociaux et favoriser la mixité sociale, la mairie de Marseille a cependant prévenu qu’elle pourrait mettre en place un quota de 20 % de logements sociaux sur chaque arrondissement de la ville.